« De la toile à l’étoffe » au Musée des dentelles et broderies (Caudry)

Du 22 février 2017 au 17 septembre 2017, cette exposition a laissé carte blanche à Philippe Deverdieu, créateur travaillant actuellement à la maison de Haute Couture Chloé. Il lui a fallu 2 ans et demi afin de créer les robes présentes dans l’exposition mais aussi celles qui sont actuellement au Musée des Beaux-Arts de Cambrai. Afin de créer ses robes en dentelle Leavers (dentelle venant des entreprises dentellières caudrésiennes), il s’est inspiré de tableaux et plus précisément ceux du mouvement de l’abstraction géométrique, mouvement datant des années 1910 qui réfute l’art figuratif et utilise les formes géométriques afin d’atteindre l’universalité de ses œuvres.

L’exposition présente 12 robes crées par Philippe Deverdieu ainsi que les tableaux, prêtés par le musée des Beaux-Arts de Cambrai, qui l’ont inspiré. Outre cela, l’exposition présente les croquis des différentes robes mais aussi les toiles de robe, c’est-à-dire le travail préparatoire des créations. Le projecteur est mis sur le créateur grâce au film de 30 minutes qui est diffusé au sein de l’exposition. Ce film donne la parole à Philippe Deverdieu qui raconte son expérience dans les maisons de Haute Couture mais aussi la manière dont il a travaillé pour cette exposition.

D’un point de vue muséographique, les robes sont le plus souvent placées dans un encadrement blanc, comme un cadre, rendant l’ensemble très visuel. Si elles ne sont pas exposées comme un tableau, les robes sont installées sur un podium, rappelant l’ambiance Haute Couture.

34548818872_d208396a0f_z.jpg©site de Caudry

Quand au jeu entre robe et tableau, la scénographie joue sur la surprise : l’exposition étant tout en angle, le visiteur aperçoit le plus souvent en premier la robe puis ensuite le tableau.
Une mise en place est particulièrement intéressante :
34548782212_29a6a51e78_z©site de Caudry

ici, le tableau est présent visuellement au sein de l’encadrement exposant la robe, donnant l’impression d’un tableau dans un tableau.
Un livret de visite permet d’avoir des compléments d’informations puisque les cartels sont principalement tournés vers les robes et le créateur. Le livret se concentre plutôt sur les peintres et les œuvres prêtées par le musée des Beaux-Arts de Cambrai avec aussi un lexique des différentes matières utilisées par le créateur, ce qui est très pratique pour les non-initiés !

En conclusion, c’est une exposition où on en prend plein les yeux, une déambulation au sein de la Haute Couture. Les robes ne sont pas forcément au goût de chacun mais elles soulignent un soin du détail, et un travail sur la conception. Les œuvres des différents artistes ont été respecté, avec de temps à autre un clin d’oeil à leur carrière (comme les Antisculptures de Jean Dewasne par exemple). Cette exposition est remarquable puisqu’elle présente un travail inédit, des robes qui n’ont jamais été vu sur les défilés, une telle exposition en province est presque inédite!!

33868435234_3b670912a4_z.jpg©site de Caudry

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s